dimanche 27 janvier 2013

Générique français ou comment les scénaristes japonais se sont perdus

Vous pouvez voir dans ce blog ce que les cités d'or ont perdu dans l'adaptation...
Et bien, figurez-vous que les scénaristes japonais eux-mêmes ont disparu du générique français.

Dans le générique de fin français, on peut lire le nom des scénaristes de la série :

  Scénario français de :
Jean CHALOPIN et Bernard DEYRIES
D'après une histoire originale de :
Scott O'DELL


Pourtant, si on en croit ce que Jean Chalopin révèle dans une interview d'un DVD de la série, l'idée de la série a été apporté par son ami Mitsuru Kaneko. Il est donc assez étonnant de ne pas voir au moins le nom de ce scénariste japonais au générique.


Pour savoir ce que nous avons perdu dans l'adaptation, comparons avec le générique de début  japonais qui contient le nom des scénaristes :

 Scénario : Mitsuru Majima / Mitsuru Kaneko / Soji Yoshikawa

Le nom de Mitsuru Kaneko s'y trouve. Les propos de Jean Chalopin sont donc confirmés.
On y apprend qu'en plus de ce créateur, deux autres scénaristes japonais ont écrit la série sans que leurs noms apparaissent une seule fois dans le générique français.

A noter que si Jean Chalopin (ou sa société DIC) et Bernard Deyriès ne sont pas crédités au scénario au Japon, leurs noms apparaissent quand même dans le générique de fin japonais :


Collaboration :
Radio Television Luxembourg
D I C
Bernard Deyriès
Edouard David

On peut perdre beaucoup de choses dans une adaptation, mais perdre les noms des créateurs de la série, c'est peut-être ce qui peut arriver de pire.

Bonus : Une pétition a été créée pour demander à ce que les japonais soient intégrés au générique français.
N'hésitez pas à la signer et à la faire tourner :
 http://www.eliosden.net/petition_alf/php/index.php

Merci.

10 commentaires:

  1. Dans la version japonaise donc, les japonais ont mentionné la collaboration de Jean Chalopin (DIC pour la d'adaptation du doublage en français), Bernard Deyries (coréalisateur), et même Edouard David (alors que ce dernier s'est très vite détaché de la collaboration...)
    Dans la version française, rien, absolument rien sur Mitsuru Majima / Mitsuru Kaneko / Soji Yoshikawa...
    S'il n'y a pas là une certaine volonté de voler la vedette aux japonais...
    Pour ceux qui doutent encore de la participation active des japonais. Je vous invite sur le site Eliosden de Karas. Il nous parle du staff japonais. La liste est édifiante ! : jugez par vous mêmes :

    http://eliosden.net/mco1-presentation/index.php?id=1#7896

    Merci Bend pour tes informations, capitales !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien.
      Dans un générique, c'est difficile de caser tout le monde. Même dans le japonais, tout le monde n'est pas crédité.

      Ceci étant dit, je pense que les scénaristes de cette série méritaient un meilleur sort. J'espère que cet oubli sera réparé dans le futur.

      Supprimer
  2. Ne serait-ce pas qu'une question de gros sous ?

    En effet, il y a en France un système de droits pour les auteurs, qui à chaque diffusion de leurs œuvres, touchent de l'argent des chaines de télévision.

    Partager les droits d'auteur à deux plutôt qu'à cinq explique peut-être cet " oubli " de la part de Jean Chalopin et Bernard Deyriès.

    Triste...

    RépondreSupprimer
  3. Si les français n'ont pas écrits le scénario, qu'est-ce qu'il ont fait ? Sortis leur carnet de chèque pour produire la série, doubler les voix et refaits les musiques ? C'est tout ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont également souhaité que les Olmèques aient une apparence extraterrestre et ont amplifié les avancées technologiques de ce peuple. Il faut savoir que les deux principaux Français concernés, Chalopin et Deyriès, sont de grands fans de science-fiction (voir leur série Ulysse 31). Ils en ont le droit, mais le problème, c'est que cela dépayse complètement l'histoire qui est censée se dérouler au XVIe siècle. C'est pourquoi on se retrouve avec un Solaris qui a des couloirs et des salles de vaisseau spatial, tout comme la machine olmèque et l'intérieur de la tour centrale de la Cité d'or. À mon sens, ses apports sont totalement néfastes car en complet décalage avec l'esprit de la série. On peut d'ailleurs entendre un délire dans la version française, le coup du déplacement de l'axe de rotation de la Terre évoqué par Ménator : c'est probablement l'œuvre de ces férus de science-fiction.

      Ils ont également pas mal saccagé les dialogues, comme s'ils découvraient le script au fur et à mesure des épisodes. Plusieurs éléments, y compris inutiles, ont été modifiés dans le mauvais sens, ce qui rend la cohérence et la compréhension plus malaisées. Ils ont aussi infantilisé la série (rythme, édulcorations).

      Le seul bien qu'ils aient fait (avec, bien entendu, les magistrales musiques de Saban et Lévy), c'est d'avoir européanisé les personnages ; ce qui est une excellente chose pour ceux qui ne sont pas friands de l'animation japonaise. C'est pourquoi la série a un aspect nettement moins « anime » que les autres séries nippones. C'est d'ailleurs sûrement une des raisons pour lesquelles la série n'a pas obtenu de succès durable au Japon.

      Supprimer
  4. Faute de bien créditer la création/idée, on peut peut-être interpréter le crédit français comme étant celui du script français, au vu de la terminologie choisie. La mention de "français" laissant tout de même penser que l'idée d'origine n'est pas française... ce qui n'excuse pas l'impasse, fréquente dans les années 80, sur les noms des véritables créateurs.

    RépondreSupprimer
  5. Sinon, il serait aussi intéressant de comparer les crédits sur différents épisodes (le staff est peut-être différent). La page wikipedia japonaise indique que les crédits étaient légèrement modifiés lors de la rediff' sur satellite en 1998, version pour laquelle un nouveau doublage (casting différent à part Esteban) a été enregistré à partir des bandes françaises puisque les masters avaient été égarés par les ayants-droits MK Company. La version 1982 du générique crédite un certain Akira HAYASAKA pour l'idée originale (scénariste, romancier pour la TV). C'est peut-être lui qui a amené l'idée de l'adaptation d'O'dell (??). [A noter aussi que la version 1998 a renommé certains épisodes.]

    Cette même source indique, citant Animage de 20/1983, que la série est devenue une coproduction avec DIC à partir de l'épisode 7, ce qui a engendré l'incorporation de mecha aux caractéristiques très SF qui ne faisaient pas partie du concept d'origine de la série.

    Est-ce qu'il existe des scans des art-books de la série ? Il y a peut-être plus d'information sur le staff et le déroulement de la production. Mais tout ceci est peut-être déjà connu des fans ?

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour ce travail et pour tout ce qu'il nous apprend. On peut s'étonner que la presse spécialisée n'ait jamais, en trente ans, consacré une seule page à ce sujet.

    Si cela vous est possible, je pense qu'il serait intéressant que vous mettiez en ligne les captures d'écran de l'intégralité des génériques japonais, avec leur transcription.

    (Il serait intéressant, également, de publier les crédits des génériques d'autres pays, à commencer par les Etats-Unis.)

    RépondreSupprimer
  7. Yohann,

    Effectivement, c'est une explication valable.

    Romain,

    Ils ont aussi influencé la création de la série.
    En demandant des changements de scénario, de réalisation... aux japonais. Généralement, c'était pour rendre la série plus dynamique et moins effrayante pour les enfants.
    Merci de lire ce blog et d'intervenir.

    Yotsuba,

    Le terme "français" peut aussi signifié que dans cette co-production, le scénario est français et pas japonais.
    Quoiqu'il en soit, les noms des japonais n'apparaissent pas et c'est ça qui me paraît le plus grave.

    Sinon, pour la version du générique de 1982 et le artbook, ça serait intéressant effectivement. Mais faire ces recherches demandent beaucoup de temps et je n'en ai pas beaucoup.
    Merci de lire ce blog et d'intervenir, en tout cas.

    Hervé de la Haye,

    Merci Hervé. J'ai bien reçu votre message d'encouragement par mail. Ca m'a fait très plaisir. J'ai vu aussi votre lien sur votre blog.
    Encore merci.

    Pour la presse spécialisée, disons qu'elle manque de spécialiste sur ce sujet précis ;-)

    Pour la transcription des génériques japonais, j'aimerais le faire. On verra.
    Sinon, pour les autres pays, je n'en ai pas parlé, mais c'est la version française qui a servi de version internationale.
    Du coup, les scénaristes japonais ne sont connus que dans leur propre pays.
    Merci encore.

    RépondreSupprimer
  8. C'est juste honteux....
    Chalopin n'est même pas crédité dans la production originale et il ce fais passer pour le papa et scénariste de la série ....
    Je pense que ça doit être dur pour des personnes qui ont crue pendant 30 ans le générique français , mais c'est que du vent!
    Chalopin c'est occupé de Ulysse 31 pendant la production de esteban l'enfant du soleil.
    Regardé même Edouard david qui est rapidement partie du projet est crédité ....
    Alors si chalopin a fait ce qu'il dit pourquoi il n'est pas crédité....
    Quand je vois que dans le générique français c'est assez honteux , il n'avais même pas l'aire de savoir qui étais le réalisateur japonais puisque qu'ils mette ceux des docs historique(.....)ni même l'initiateur du projet...
    Bref heureusement qu'il y a les génériques japonais pour enfin les découvrir et la listes est affligeant comparé au générique Français(Une vaste blague....)
    Il y avait même eu plus grave en france avec Moeru top striker , transformé en école des champions ou les français ont acheté l'animé a la nippone animation et ce sont mis dans les crédit a la place ,(essayer de comparé les 2 endings sur le nets c'est encore plus flagrant que les mystérieuse cité d'or ou 2 Français ont tout de même participé a la collaboration....

    RépondreSupprimer